Criminaliser les prostituées ou leurs clients revient au même